Coronavirus : quels sont les bons gestes pour faire vos courses ?

Durant cette crise de pandémie du Covid-19, l’Etat a ordonné le confinement total afin d’éviter la propagation du virus. Cependant, faire les courses est l’une des dérogations autorisées par le gouvernement. Mais pour éviter les risques de contamination, quels sont les bons gestes à adopter ? 

Ceux qui n’ont pas la possibilité de profiter du service « Drive » de certains magasins sont contraints de sortir de chez eux pour faire leurs courses, malgré le confinement. En effet, les déplacements pour effectuer des achats de première nécessité comptent parmi les déplacements autorisés durant la période de confinement. Cependant, s’approvisionner peut aujourd’hui être une occasion de transmettre ou d’attraper le coronavirus, alors comment faire les courses tout en respectant strictement les règles d’hygiène ?

Afin d’éviter les risques de contamination, mais aussi la propagation du virus, voici quelques conseils à suivre :

Faut-il porter des gants ?

Selon des études récentes, le virus Covid-19 peut survivre, entre autres, sur les emballages en plastique et carton. Dès lors, doit-on porter des gants lors des achats ? Le port des gants serait une fausse bonne idée, car vous risquez de poser vos mains gantées sur votre téléphone et ainsi oublier les règles de base. De plus, vous risquez de vous contaminer au moment de retirer vos gants, explique le Dr Benjamin Davido, médecin infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches et cité par l’UFC Que Choisir. Ce qu’il faut faire, c’est de vous laver les mains en partant de chez vous et en rentrant des courses. Il est préférable d’utiliser vos propres sacs, plutôt que de prendre un chariot ou un panier du supermarché. En arrivant chez vous, entreposez vos paquets quelques heures, sans les toucher. En effet, le virus peut résister sur les emballages ; vous devez les laisser quelques heures au repos avant d’ôter l’emballage carton.


Est-ce qu’il faut acheter des fruits et légumes ?

Régulièrement tâtés et sous-pesés, les fruits et légumes peuvent-ils véhiculer le virus ? Pour l’instant, aucun cas d’une telle transmission n’a été rapporté. Selon, l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR), la transmission du virus par de la nourriture contaminée est peu probable. Cependant, il est toujours recommandé de bien laver et éplucher vos produits. Même si le risque d’être contaminé par des pièces ou billets est infime, privilégiez le « sans contact », pour payer vos courses.


Pourquoi les achats en ligne ont progressé ?

Par peur d’être contaminé et à cause du confinement, les Français font de plus en plus de courses sur internet, contraignant ainsi les distributeurs à s’organiser autrement, pour les livraisons à domicile comme pour les retraits aux « drives » des supermarchés. Ces dernières semaines, on a observé des croissances des ventes sur internet « extrêmement importantes dans toutes les géographies » touchées par le coronavirus, sur la partie alimentaire, explique Stéphane Charvériat, directeur associé senior au sein du cabinet BCG. On a ainsi enregistré « des hausses comprises entre 40 % et 60 % » par rapport à l’année dernière. Selon lui, de plus en plus de Français ont opté pour les livraisons à domicile (+70 à 100%), plutôt que les retraits en supermarché (+30 à 40 %).

Selon une étude du cabinet Nielsen, en France, les ventes en ligne ont augmenté quatre fois plus vite que celles des magasins physiques par rapport à l’année passée, durant la période entre 2 au 8 mars. 

On a par ailleurs remarqué également une hausse des ventes de gants de ménage (+174 %) par le biais du « drive », devant les pâtes (+114 %) et le riz (+111 %).

Supermarchés : une organisation extraordinaire face au Covid-19

Les solutions prises par les supermarchés face au coronavirus

Une certaine routine s’est installée dans les supermarchés, après quasiment une semaine de confinement. Si certains doivent encore gérer des files d’attentes, d’autres se sont adaptés.

En effet, la plupart des clients n’ont pas eu besoin de faire la queue à l’entrée des magasins. En effet, le contraste est assez saisissant par rapport à la semaine dernière. On ne retrouve plus les bousculades, les bagarres pour un paquet de pâtes ou quelques rouleaux de papier-toilette…

Selon Love, une cliente de l’hypermarché de quartier à Issy-les-Moulineaux, les gens sont devenus raisonnables, et donc n’achètent que ce dont ils ont besoin. En effet, la jeune femme a mis à peine un petit quart d’heure pour faire ses courses. A l’intérieur du magasin, tout était fait pour respecter les préconisations sanitaires.

Dans certains supermarchés, on a installé de la cellophane autour des petites box des différentes caisses. Les distances de sécurité sont vraiment bien marquées au sol et chaque caissier ou caissière a des gants. Certes, certains employés n’ont pas de masques, toutefois ils se nettoient systématiquement les mains après chaque client.


Face au coronavirus : les courses en ligne ont la côte

De plus en plus de Français préfèrent faire leurs courses sur Internet. Grâce au drive, ils peuvent les récupérer dans un hypermarché. En effet, le drive fonctionne par rendez-vous.

Afin d’éviter de longues attentes, il faut s’y prendre à l’avance. Lorsque vous y arrivez, il n’y a personne, car on passe par tranche de demi-heure. Vous aurez ainsi largement le temps de vérifier et de charger vos courses tranquillement.

En effet, selon une étude du cabinet de conseil BCG, les courses en ligne sont en forte hausse depuis le début du confinement. D’après cette étude, on a observé une hausse de 40 % pour les retraits en supermarché, et jusqu’à 100 % pour la livraison à domicile.

Découvrez les nouvelles fonctionnalités de WikiMiam

En créant votre profil dans l’application gratuite WikiMiam, de nouvelles fonctionnalités sont mises à votre disposition, RDV sur l’App Store si vous possédez un Iphone ou sur le Google Play pour les smartphones Android.


Soyez averti(e) des produits indésirables selon vos critères, régimes alimentaires ou allergies

En plus de pouvoir scanner les code-barres de produits cosmétiques ou alimentaires, d’en découvrir la composition et autres informations indispensables pour une meilleure consommation (allergènes, Nutri-Score, additifs, etc), WikiMiam vous propose de renseigner vos éventuelles allergies ou régimes alimentaires.

Ainsi vous serez notifié(e), si besoin, lors d’un scan de produit sélectionné dans votre magasin, de l’éventuelle présence d’un ingrédient non toléré ou indésirable selon vos critères.


Wikimiam : stockez vos cartes de fidélité

WikiMiam vous accompagne un peu plus dans vos courses avec la posibilité de scanner et de stocker vos carte de fidélité. Plus besoin d’explorer votre sac à main afin de retrouver votre carte de fidélité, lors de votre passage en caisse, sous la pression des regards des autres clients : WikiMiam réunit toutes les fonctionnalités indispensables pour facilier vos comissions.




Courses : consommer durant la période de confinement due au coronavirus

La majorité des emballages des produits alimentaires présents dans les rayons de supermarchés sont faits de carton et/ou de plastique. Qu’en est-il des risques de contamination du Covid-19 via ces emballages ?

Covid-19 : hygiène , emballages, courses en ligne… On fait le point

La majorité des emballages des produits alimentaires présents dans les rayons de supermarchés sont faits de carton et/ou de plastique. Qu’en est-il des risques de contamination du Covid-19 via ces emballages ?

Le Covid-19 peut survivre sur des surfaces inertes et celà à l’air libre selon une étude menée le 17 mars 2020 par un média scientifique, le New England of Journal Medicine.

L’étude démontre ainsi que le coronavirus reste « vivant » jusqu’à 72 heures après son dépôt sur une surface plastique, 24 heures sur du carton.

Une autre étude de février 2020, menée en Angleterre, annonçait une survie de 9 jours du coronavirus sur des surfaces plastiques, et 5 sur du carton.

Dans les deux études étaient constaté le même phénomène ; le risque de contamination du coronavirus diminue au bout de quelques heures.


Dans les pages du journal Le Parisien, Eric Tricot, cadre de santé hygiéniste à l’hôpital du Mans, confiait aux journalistes ne ne pas immédiatement ranger les courses dans ses placards ou réfrigérateur et invitait les consommateurs à « entreposer les paquets par terre, sans les toucher pendant trois ou quatre heures ».


Se débarrasser des emballages et bien se laver les mains avec du savon

En ce qui concerne les produits frais, jeter les emballages au tri selectif avant de vien vous laver les mains

Bien que le port de gants durant les commissions ne soit préconisé par les autorités sanitaires, adoptez les réflexes suivants : ne vous touchez pas le visage et lavez-vous bien les mains, que ce soit après avoir parcouru les rayons de votre supermarché ou récupéré vos achats effectués en ligne au Drive de votre grande surface.

Produits ménagers : comment bien les choisir?

Actuellement, la composition des produits ménagers est assez complexe à comprendre pour la plupart des consommateurs de ce type de produits. Gels, détartrants et autres produits nettoyants, peuvent parfois contenir diverses substances nocives pour la santé et/ou l’environnement.

Mais comment bien les choisir ? WikiMiam vous informe.


Tout ce qu’il faut savoir sur les produits d’entretien

Afin que son intérieur respire la propreté, les produits ménagers font partie du quotidien du consommateur français. Ces produits d’entretien se déclinent en plusieurs gammes dans les rayons et les consommateurs n’ont que l’embarras du choix : produits pour lave-vaisselles, détartrants, produits de nettoyage, etc.

Utiliser ces produits d’entretien est certes pratique mais ils n’auront pas tous le même effet. Certains d’entre eux proposeront un magnifique emballage sans respecter les normes, puisque contenant parfois des substances chimiques, à la fois allergisantes, nocives, toxiques pour la santé mais également pour l’environnement. 


Produits ménagers : Comment bien les choisir ?

Comment  distinguer un produit sain d’un produit nocif ? De nombreux fabricants mettent en avant des produits moins dangereux pour la santé et pour l’environnement sans toutefois dévoiler la totalité des leurs substances.

  • Pour les produits d’entretien dits « naturels » : le terme naturel concerne une partie des ingrédients mais les autres restent bel et bien chimiques. Avez-vous pensez à utiliser du simple vinaigre blanc ?
  • Pour les produit nettoyants : le Javel est majoritairement présent dans les produits de nettoyage alors qu’il contient de l’acide chlorhydrique, une substance agressive qui augmente le risque d’infections respiratoires.
  • Pour les produits parfumés : certains contiennent des composants allergènes et irritants. 
  • Pour les produits d’entretien « écologiques » : on pourrait penser que les produits écologiques sont moins effaces. Et pourtant, ils doivent également répondre à certains critères d’efficacité, comme tous les autres produits ménagers.

Optez pour les produits de ménages labéllisés

Quand un produit est labellisé, cela signifie qu’il répond à des critères précis, environnementaux, qualitatifs ou encore quantitatifs. Dans le choix de vos produits ménagers, privilégiez ceux certifiés par les labels français tels que :

  • NF Environnement 
  • Ecolabel Européen 
  • Nature et Progrès 
  • Ecocert      

Ces produits contiennent moins de substances chimiques et leur production est soumise à un cahier des charges strict. Cela dit, les détergents certifiés en Europe sont par exemple, en moyenne plus chers de 20 à 25% par rapport aux autres ; ils offrent en revanche une meilleure alternative pour les consommateurs.


L’application WikiMiam pour mieux consommer

Déjà performante pour identifier et évaluer la composition de produits alimentaires et cosmétiques, WikiMiam souhaite également mettre en place une base de données pour scanner et comprendre la composition des produits ménagers avant la fin de l’année. L’application permet déjà de scanner un produit et d’en révéler le contenu ; elle est téléchargeable gratuitement.

Manger trop salé : quels sont les risques sur votre santé ?

Le sel : bienfaits et inconvénients

Surveiller son alimentation est l’une des conditions pour être bien dans sa peau ! En plus de la consommation de sucre, le sel est aussi à consommer avec modération.

Bien qu’étant un élément vital de l’organisme, une consommation excessive de sel aura une conséquence néfaste. Donc, il est nécessaire de bien l’équilibrer ! La norme est de 4 grammes par jour par personne.

Manger salé apportera divers bienfaits à votre corps :

  • un bon fonctionnement du rein
  • une bonne hydratation
  • le maintien de l’équilibre hydrique de l’organisme

Ce n’est pas donc pas le sel qui est mauvais pour la santé mais son excès de consommation, au-delà de 12 grammes par jour.

Les risques sont importants en cas d’une alimentation trop salée :

  • L’hypertension
  • L’ostéoporose : la diminution de la densité des os qui peut provoquer des fractures
  • La rétention d’eau pour les personnes sensibles

L’application WikiMiam pour mieux manger

WikiMiam vous permet de scanner le code-barres d’un produit alimentaire et en quelques secondes, vous révèle sa composition (taux de sels, sucres, additifs, etc) ainsi que son Nutri-Score.

Rapide et facile d’utilisation, la manipulation de cette application sera un jeu d’enfant pour vous ! WikiMiam est téléchargeable gratuitement dans le Store de votre smartphone.

Le Nutri-Score : vers une consommation plus saine ?

Le Nutri-Score : vers une consommation plus saine ?

A l’occasion du lancement du Plan National Nutrition Santé (ou PNNS), le 21 septembre 2019, l’ex-Ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn déclarait que le Nutri-Score serait apposé sur environ 25% des produits alimentaires transformés.

Cette signalétique étaient plébiscitée par de nombreuses associations de consommateurs qui, à terme, souhaiteraient voir l’étiquetage du Nutri-Score obligatoire.


Qu’est-ce que le Nutri-Score ?

Les consommateurs ont souvent du mal à décrypter le tableau des valeurs nutritionnelles. En effet, les informations y sont nombreuses : teneurs en graisses, sucres, sel, protéines, acides aminés, glucides, valeur énergétiques des produits sur 100 g ou 100 ml, etc.

Pour aider les consommateurs à mieux décrypter les étiquettes, le règlement européen autorisa l’apposition d’une information nutritionnelle complémentaire sur les emballages. Puis, le gouvernement français recommanda la mise en place d’une information claire, visible et simple dans le cadre de sa loi de santé de 2016. Ainsi, le Nutri-score apparutt de façon progressive dans les rayons.


Scannez les code-barres des produits avec WikiMiam. Téléchargez l'application gratuitement sur Google Play et sur l'App Store.

Scannez les code-barres des produits avec WikiMiam. Téléchargez l’application gratuitement sur Google Play et sur l’App Store.


Les Français et le Nutri-score

Le Nutri-score est à ce jour facultatif ; il permet d’attribuer une note, allant de A à E, associée à une couleur, du vert au rouge, en fonction de la qualité nutritionnelle d’un produit.

Le 20 septembre 2019, Santé Publique France a publié les résultats de sa troisième vague d’enquête sur la connaissance et la perception des Français à l’égard du Nutri-Score. Selon le résultat de l’enquête, près de 9 Français sur 10 jugent le Nutri-score positivement. Ils sont à peine moins, 87%, à penser que son apposition “sur les produits devrait être obligatoire”.

Selon Agnès Buzyn, l’apposition du Nutri-score sur les emballages permet à la fois de faciliter le choix des consommateurs et d’améliorer les ingrédients entrant dans les compositions de produits.

Aujourd’hui, plus de 150 enseignes et industriels se sont engagés à apposer le logo Nutri-score sur leurs emballages.

Manger gras : gare aux excès…

Manger trop gras : quels sont les risques?

Moins de matière grasse dans notre alimentation nous protège bien diverses maladies chroniques. Quels sont les risques et les petites astuces pour manger moins de gras ? La réponse, tout de suite dans cet article !


Des aliments trop gras incompatibles avec une bonne santé

Rien de plus tentant qu’un bon paquet de chips et un cheeseburger. Résister à ce genre d’envie est un véritable challenge pour beaucoup d’entre nous. Mais une alimentation saine est indispensable. Les aliments trop gras perturbent le système digestif.  

Les lipides sont cependant une source d’énergie incontournable tout comme les glucides, les minéraux et les protéines. En effet, 1 gramme de lipides apporte 9 calories. Mais s’ils ne sont pas dépensés par une activité physique, ils seront stockés et se transformeront alors en graisse.

Ainsi, un homme ne devrait pas consommer plus de 25 grammes de graisses et une femme pas plus de 21 grammes par jour. A noter que les acides gras saturés sont les plus mauvais pour la santé. Ils sont présents dans les produits d’origine animale tels que : la crème fraîche, les produits laitiers entiers, le beurre,  le fromage, les viandes et charcuteries.

La consommation excessive de ces aliments provoque un excès de cholestérol dans l’organisme.  On peut trouver des acides gras acides saturés dans certaines huiles végétales ctelles que l’huile de coco ou l’huile de palme.

Les personnes qui ne pratiquent pas assez de sport et qui mangent trop gras, s’exposent à un risque d’hypercholestérolémie. En effet,cet excès du cholestérol LDL (2 grammes par litre de sang) dans les tissus engendre des maladies cardiovasculaires. 


Optez pour les bonnes graisses !

Savoir sélectionner les produits que nous consommons nous aide à être mieux dans notre peau. Réduire ne veut pas dire se priver, il suffit de mieux consommer.

  • Optez pour les spécialités fromagères telles que les yaourts et les fromages blancs
  • Consommez plus de produits riches en fibres alimentaires : aliments  végétaux, céréales complètes
  • Réduisez la consommation d’aliments riches en acides gras saturés : charcuterie, viandes grasses. Les viandes blanches sont conseillées.
  • Ne pas manger trop salé
  • Optez pour les graisses polyinsaturées : oméga 6, oméga 3,  présentes dans le colza, l’olive et le tournesol
  • Évitez les produits industriels de type snacks : barres chocolatées, chips, plats cuisinés, etc. 

L’application WikiMiam : scannez et mangez mieux

WikiMiam est une application qui permet de scanner les produits que vous désirez consommer.  Il suffit de d’utiliser le scan de l’appli sur le code-barres du produit et, ses ingrédients, son Nutri-Score et autres informations seront affichés pour mieux vous accompagner dans votre consommation.